banniere banniere

Le surfacage des frettes

    Ce sujet est la suite du refrettage, mais il pourrais très bien être à part. Pourquoi? Car la planification des frettes n'intervient pas forcément suite à un refrettage mais quand le besoin s'en fait ressentir. Alors je ne vous apprends peut être pas quand le besoin s'en fait ressentir. Quand le sommet des frettes est trop plat la note perds de son intonation, certaines cases frétées peuvent engendrer de la frise, lors de bend et la note s'étouffe....... Donc pour retrouver le son des premiers jours un petit passage chez le luthier s'impose.
Regardons tout cela de plus prés:



Vérification à la règle avant de commencer.
Vérification à la petite règle avant de commencer.

    Ces 2 premières images montrent 2 petit bout de règles. Cette action me permet de savoir quel est l'état d'alignement des frettes sur différentes parties du manche. A l'aide de ces bout de règle je peus donc vérifier la hauteur de chaque frettes par rapport à 2 autres. J'ai préparé plusieurs bouts de règle car plus je descends vers la fin du manche et plus les groupes de 3 frettes sont rapprochés. Comme cela je sais ou je devrais plus ou moins insister avec la cale à poncer.



Cale à radius.

    Et la voici donc cette cale de 12 pouce de radius, à l'image du radius de mon manche, sur laquelle j'ai mis un papier à poncer de grain 80. J'aurais pu mettre moins car je n'ai pas beaucoups de matière à enlever. Donc je fais des va et vient sur le manche et selon les résultats que j'ai trouvé avec mes cales (la géométrie de mon manche en tête) j'enlève là ou j'ai trop de matière afin de mettre toutes les frettes sur un même plan. Je vérifie de temps en temps de nouveau avec les cales.



Frettes érodées par le papier de verre.

    Comme vous pouvez le voir sur la photo j'ai enlevé de la matière et on peut voir que le sommet des frettes est plat. A ce propos ,les frettes sont en maillchort, ce mot est la contraction de leurs inventeurs respectifs aux noms de Mr Maillot et Mr Choret. Réellement c'est un alliage de cuivre zinc et nickel.



Lime à frettes Gurian
Travail de la lime.

    Une fois satisfait de mon résultat, je peus attaquer la remise en forme des sommets des frettes à l'aide d une lime prévu à cette effet. Ici c'est la lime Gurian (je la déteste, mais je n'ai qu'elle pour l'instant). C'est une lime en métal. Les plus évolué de nos jours ont un abrasif en "diamant", l'une avec un grain 300 et l'autre un grain 150. Elles sont plus longues , plus stables, mais beaucoups plus cher. La lime Gurian est livré avec 3 inserts. L'un permet de limé les frettes de mandoline, banjo...., un second pour les frettes de guitares.... le troisième pour les basses. On la tient comme sur la seconde photo et on fait un mouvement de va et vient sur la frette pour lui redonner son arrondi. Bon, c'est bien plus compliqué que cela car il faut faire attention d'être bien droit pour que le sommet soit parfait; et donc ne pas pencher dans tous les sens lors du limage. Et puis il faut faire attention de ne pas manger plus un côté de la frette qu'un autre car il n'y a pas forcément autant de matière à enlever d'un bout à l'autre. Une fois de plus cela requiert une attention toute particulière car de cette opération dépendras l'exactitude des notes.



Comparaison des frettes suite au passage ou non de la lime.

    Vous arriverez peut être à voir sur cette photo les 3 étapes principales de l'état d une frette lors d un surfaçage. A gauche, une frette dont l'arrondi est terminé. Au milieu vous verrez peut être que le plat de la frette laisser par la cale est amenuisé par le passage de la lime. Cela fait un trait de plus en plus fin , et c'est cela qu'il faut surveiller. Vous pouvez même voir qu'il n'est pas aussi fin partout. On arrête de limer quand le trait à disparu, et cela signifie dire que l'arrondi est fait. Et donc à droite une frette en attente d'être limé.



Touche protégé par du scotch papier.

    Une fois l'arrondi fait sur toutes les frettes, je masque la touche avec du scotch papier. De cette manière elle est protégé pour l'étape suivante, qui seras le polissage des frettes.



Polissage des frettes au papier de verre 600 / 1200.

    Étant donné que la lime à un grain assez grossié; à l'aide de papier à poncer de carrossier grain 600, je vais polir toutes les frettes. Je m'aide de la pulpe de mon pouce pour passer tout le long de la frette, sur les côtés et au dessus sans bien sur insister sur le sommet. Ensuite je passe à un grain 1200 (encore plus fin). J'enlève le scotch et je finis par frotter avec de la laine d'acier 00000. Cela doit être fait de manière très énergique de façon à ce que les frettes n'ai plus aucune petites rayures et qu'elles soient bien brillante.



Surfacage terminé.
Touche huilée.

    Sur la première photo vous pouvez voir les frettes une fois passées à la laine d'acier. Elles ont retrouvé leur brillant. Pour terminer de bichonner le manche et plus particulièrement la touche cette fois-ci, je passe à l'aide d'un coton de l'huile de vaseline. J'enlève l'excèdent avec un coton propre. (seconde photo)
Et bien voilà le surfaçage des frettes est terminé, je vais pouvoir bientôt rejouer sur ma guitare. Je dis bientôt car il va falloir que je remonte le manche sur le corps et que je fasse un réglage dessus.
Donc nous verrons cela dans un prochain sujet.

haut de page

Copyright "Guitare Maintenance ©" 2009, Tous droits réservés. Licence : Creative Commons BY-NC-SA